Je pourrais vous dire…

image1-1024x768

 

Excuse n°1 : j’avais ballet.

« Hé ne partez pas, je suis là ». Ce n’est pas tout à fait vrai. Ces dernières semaines, prise -d’abord- par mille et une choses à organiser côté pro, je n’ai pas eu le temps, ni le courage de m’asseoir derrière mon écran en rentrant chez moi le soir.

image7-1024x1024

Excuse n°2 : j’avais marché.

Je pourrais vous dire que j’ai presque immédiatement culpabilisé. Même pas. En vérité, ces dernières semaines, le peu de temps libre qu’il me restait après ces trop longues journées métro-boulot-dodo (qu’on se le dise, je ne suis définitivement pas faite pour me farcir plus de deux heures de trajets aller-retour au quotidien, ça me rend chagrin(e)), j’ai préféré le passer dans les bars, autour d’un mojito-pinte-verre de blanc, à bouloter une planche mixte avec mes amis. Les nouveaux, les moins nouveaux aussi, les moins nouveaux surtout. Et d’anciens collègues aussi. Me reconnecter de la sorte à nos souvenirs communs m’a fait le plus grand bien en ces journées d’automne qui n’en finissent plus.

image5-1024x1024

Excuse n°3 : j’avais RDV avec Froggista.

Le reste du temps, je l’ai passé avec Mister T. Ici à l’opéra (je me souviendrai longtemps des quatre heures du Chevalier à la Rose de Strauss, de ma hantise d’un opéra « tout-en-allemand, non vraiment, je ne sais pas si je vais y arriver » et de la joyeuse parenthèse que ma curiosité, bien placée, m’a finalement offerte).

Là, face à une stratcciattela démente dégustée les coudes sur le comptoir de marbre vert d’East Mamma. Là encore en famille -attablés avec les cousins, tout jeunes mariés et tout aussi occupés que nous le reste de l’année- à partager une pizza à la pâte extra fine, la meilleure du 9eme. Allez donc faire un tour chez Papacionu, vous me direz des nouvelles de la Corse.

image3-1024x1024

Excuse n°4 : j’avais cours de gastronomie italienne.

Oserais-je vous avouer, également, qu’en plus de la reprise de Game of Thrones, je me délecte chaque semaine d’Outlander ? Cette série basée sur la littérature fantastique de Diana Gabaldon m’a littéralement transportée, depuis deux saisons, dans l’Ecosse des Highlands du 18ème siècle. Outre les paysages verdoyants à couper le souffle et le duo détonnant formé par Catriona Balfe et Sam Heughan -avez-vous déjà vu pareilles boucles rousses ?-, les décors, costumes et détails historiques riches m’ont rapidement convaincue de laisser une chance à cette intrigue qui, de prime abord, me semblait un peu mièvre.

Tant et si bien que j’ai fini par emprunter le Kindle de Mister T. pour m’abreuver à la source, laquelle est composée de 7 tomes. De quoi me donner l’impression d’une douce régression semblable à ma période Harry Potter, il y a bien longtemps de cela.

Excuse n°5 : je révisais mon Histoire.

Last but not least, je me suis moi aussi mise à Snapchat. Un peu. Parfois beaucoup. Cela fait plus de deux mois que ça dure et je n’ai pas encore d’avis très tranché sur le bidule si ce n’est que cela peut rapidement -et insidieusement- devenir ultra chronophage. Si Instagram s’est muée en une vitrine bien léchée de nos vies, laquelle suppose une certaine mise en scène rébarbative, Snapchat, qui mise sur l’instantanéité réelle (impossible de poster une vidéo ou une photo enregistrée « plus tard ») m’incite assez facilement à poster bouts de vidéos et photos entremêlées, même moches (surtout moches en fait), mais tellement plus « vraies », plus incarnées. En bref, plus touchantes. C’est en tout cas ce que je ressens moi-même en passant en revue les stories des personnes que je suis, le soir, dans mon lit.

Preuve de ma contamination, j’ai même osé snapé le plafond de l’opéra Garnier vendredi soir, après une avant-première de Giselle fort réussie.

image2-819x1024

Si vous voulez me suivre sur Snapchat, tapez « elodiebousquet » dans la barre de recherche. Vous ne savez pas où se trouve la barre de recherche sur Snapchat -et vous avez l’impression, à même pas trente ans, d’avoir tout à coup basculé du côté des vieux qui n’y comprennent plus rien ? C’est normal. Demandez donc à votre ado / petit cousin / neveu ou nièce de vous montrer 😉

Promis, je repasse vite ici !

 

 

 

A LIRE AUSSI...

6 commentaires

  1. Welcome back ! Oui, oui, repassez par ici car pas du tout envie de Snapchater tellement ça m’a l’air « gonflant » ce machin … !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *