Le corps des femmes

Certes, il a fait -très- chaud ce samedi. Ce n’est pourtant pas à cause de la canicule que j’ai ressenti comme un malaise dans l’après-midi. Deux actus, malencontreusement superposées sur l’écran de mon smartphone, m’ont fait sortir de mes gonds.

« Charente : une femme violemment agressée car elle se baignait seins nus », m’explique learisien.fr. Comme en miroir, bfmtv.com m’annonce qu’ « À Marseille, une altercation éclate autour d’une femme voilée sur une plage ». La dame en question a été « contrainte à sortir de l’eau », apprends-je encore.

IMG_0973

Les températures auraient-elles ramolli les cerveaux sur les plages et dans les piscines municipales ? Je demande parce qu’en ce moment, c’est un festival « d’incidents » nauséabonds que me servent mon fil Twitter et les différentes applis de sites d’info grâce auxquelles je me tiens informée (en vrai, il n’y en a que deux, Le Monde et Le Figaro. Je vous les conseille, ils sont très pro au niveau des push).

Et comme le feuilleton semble médiatiquement trop bon, je découvre de fil en aiguille qu’il y a deux jours, des employés communaux de Vence (Alpes-Maritimes) ont exigé d’une femme qu’elle quitte le bassin de la piscine municipale où elle se baignait en maillot et paréo -ne figurant pourtant pas tel quel sur la liste des vêtements interdits comme cela est généralement le cas pour le short de bain).

Au-delà du débat politique actuel focalisé sur l’arbre qui cache la forêt le burkini, ce vêtement de bain couvrant qui fait des remous depuis quelques semaines et dans lequel je me refuse à entrer – dans le débat, j’entends-, ce qui me choque profondément, c’est qu’encore une fois, c’est le corps des femmes que l’on scrute, que l’on accuse. Pire, c’est finalement sur ce même corps qu’on fait son beurre.

Trop dévêtue, pas assez couverte, trop grosse, pas assez mince, trop poilue, trop épilée, pas assez apprêtée, pas assez naturelle, trop retouchée… C’est pas bientôt fini ? Qui est sérieusement encore choqué par une paire de seins nus, sur la plage qui plus est, en 2016 ? La révolution sexuelle c’était en 1969, il serait temps de s’en remettre ! Sans compter le nombre de demoiselles -plus ou moins très jeunes d’ailleurs- dénudées que l’on nous sert à longueur d’année, tous supports confondus, pour nous vendre à peu près tout et n’importe quoi. Bonjour l’hypocrisie.

Quant au burkini, et bien… Je dois vous avouer qu’au même titre qu’une combi de surf ou de plongée, il ne me dérange pas. Idem pour les baigneuses qui s’avancent dans l’eau en paréo voire même tee-shirt anti UV. Après tout, de quoi s’agit-il ? De corps, qui n’appartiennent qu’aux intéressées.

Mais j’imagine que tout cela, ce vivre ensemble les pieds dans le sable, c’était avant. Avant que la tenue de bain de ces dames ne (re)devienne un symbole cristallisant les peurs et les frustrations d’un certain nombre, avant qu’on ne lui fasse dire tout et son contraire, avant que l’on se mette à préparer 2017…

Je n’ai pas de solution pour détendre tout le monde. Ce n’est d’ailleurs pas le point de ce post. Je me dis juste que nous, les femmes, nous les « trop ceci », nous les « pas assez cela », nous les mains aux fesses dans les transports en commun, nous les jupes sifflées dans les rues, nous n’avions vraiment pas besoin de ça.

A LIRE AUSSI...

6 commentaires

  1. moi perso ça me gène des seins … On est pas des animaux 🙁 c’est pas possible… Oui on est libre mais il y a des plages consacrées aux gens qui aiment la nudité et perso rien d’hypocrite mais non je n’aime pas… Y’en a marre d’être mal à l’aise sur les plages à cause de bonnes femmes sans éducation et respect de l’autre… Alors non je ne suis pas frustrée … Mais bordel un peu de respect…

    1. C’est tout de même un peu fort d’associer le manque d’éducation et le respect de l’autre avec du topless, non ? Je comprends votre gêne mais la réaction me parait un brin excessive. Quant aux plages auxquelles vous faites allusion, elles sont dites « naturistes », ce n’est pas tout à fait la même chose. Personnellement, les seins nus ne me gênent pas, au même titre que le torse nu (poilu ou pas) de ces messieurs. Tant qu’on ne m’impose pas de me balader moi-même les tétons à l’air, pas de problème 🙂

  2. Je uis tout a fait d’accord. C’est comme par hasard toujours le corps des femmes auquel on s’en prend…
    Quand aux seins nus cela ne me choque absolument pas. Apres tout comme tu le dit les hommes montrent bien leur tetons… Ici en tous cas par contre ca ne se fait pas du tout! Je l’ai fait une fois cette ete sur une plage deserte parce que parfois, franchement, c’est agreable de ne pas avoir un haut de maillot de bain mouille et de pourvoir se baigner tranquilement.
    J’avais trouve ce billet marrant:
    https://themetisinfo.wordpress.com/2016/08/26/interdisons-le-port-du-slip-de-bain/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *