Mes joies simples de l’Avent en attendant Noël

img_2501

Je ne suis pas très présente ici ces derniers jours. La fin d’année est très chargée de mon côté. Du vôtre aussi, je n’en doute pas. J’ai l’impression que les semaines défilent à la vitesse de la lumière. C’est éreintant, mais je dois avouer que j’adore ça.

Pour tenir le rythme, j’ai débuté mon calendrier de l’Avent perso avec une cure de gelée royale fraîche de la Famille Mary; 10 grammes à jeun tous les matins. Je touche du bois, pas un rhume à l’horizon malgré des open space, couloirs, ascenseurs et autres bus qui éternuent, toussent, se mouchent…

Si jamais il vous venait à l’idée de m’imiter, je vous préviens : c’est plutôt infâme. Du coup, j’ajoute à ma dose matinale une cuillerée de miel avant d’enchainer sur l’un de mes plaisirs favoris du moment : un thé de Noël.

Thé de Noël, clémentines corses, Schoko-Bons Kinder

img_2348Cette année, j’ai testé et approuvé celui des Thés de la Pagode. Un thé noir aux arômes de chocolat et d’orange. J’en boirais toute la journée si je m’écoutais. C’est comme se goinfrer d’orangettes de Noël, les calories en moins !

Au rayon douceurs, Mister T. et moi, non contents de nous gaver de marrons glacés en provenance directe d’Ardèche, nous sommes également octroyés une régression chocolatée à base de Kinder Schoko-Bons.

Je ne compte pas non plus le nombre de clémentines et mandarines corses que je me suis enfilée depuis fin novembre. Elles remplacent tous mes desserts.

Mon beau sapin, roi de l’appart

Et comme Noël sans sapin n’en serait pas vraiment un, nous avons encore une fois ramené un Norman à la maison.

Cette année, je l’ai réservé en avance.

Je ne vous raconte pas la tête du fleuriste quand, un mercredi soir, chargée comme une mule de colis divers et variés, je lui ai tenu la jambe plusieurs minutes afin qu’il me dégotte LE sapin « bien droit dans sa bûche, s’il vous plait ».

Sans rentrer dans les détails, le sapin penché de 2015 -choisi par Mister T., donc- a été l’attraction féline la plus plébiscitée de l’année. Le nombre de boules en verre sublimes qui y sont passées… Rien que d’y penser, ça me les fiche à moi aussi.

img_2312

Quel plaisir de retrouver les petits chevaux peints à la main à grelots, les guirlandes de pommes de pin et autres décorations en bois découpé. Sans parler des rennes doux et de notre étoile anti-bling : fer, paille et raffia au sommet !

Et pour parfaire l’ambiance, j’allume presque religieusement chaque soir, la bougie « Noël » d’Annick Goutal, au parfum d’écorces d’orange et de pin de Sibérie. Une réussite olfactive dont je ne me lasse pas.

img_2332

Pour terminer, je vous laisse avec ce salut des étoiles et danseurs de l’Opéra de Paris qui nous ont offert, il y a quelques jours, un incroyable moment de grâce et d’élégance en rejouant le cultissime Lac des Cygnes à Bastille. Pour les amateurs, le replay de la soirée filmée est disponible ici.

img_2377

 

En attendant Noël, je vous souhaite une bonne semaine (voire une bonne quinzaine !)

PS. qui a tout (et rien) avoir. Avez-vous remarqué les sublimes couchers de soleil que nous offre cette fin d’année ? Joie simple. Ma-gique.

img_2211

A LIRE AUSSI...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *