Méli-mélo #1

IMG_9677-1024x1024

Non, je ne me suis pas noyée dans un bain d’huile de douche (cf. mon dernier post qui vous a plutôt inspiré, merci pour toutes vos reco produits d’ailleurs). Je n’ai pas non plus disparue dans la micro tempête de neige de la semaine passée (cf. ma vidéo témoignage sur Instagram). Je n’ai simplement pas vu filer ces 15 derniers jours.

Sans compter que quelque part entre ces deux derniers dimanche, j’ai fêté mon anniversaire. Et que la saison 3 d’House of Cards a repris #hellobingewatching.

Tout ça pour vous dire que j’ai quand même pensé à vous, mettant de côté, ça et là, des liens et autres découvertes dans un coin de ma tête estampillé « Blog ».

Le format « Ils ont fait ma semaine  » étant un peu trop optimiste dans sa régularité, j’ai décidé de partager avec vous mon « Méli-mélo » du moment, sorte de fourre-tout ou pot-pourri (enfin, pas trop quand même ) des sujets / rencontres / événements qui m’ont interpelée récemment, d’une façon ou d’une autre. Evidemment, je ne m’engage pas sur le récurrence du nouveau-né (c’est, croyez-moi, le meilleur moyen pour que ce format perdure. CQFD).

Dans l’ordre donc…

Je me suis abonnée à Psychologie Positive Magazine

J’ai découvert le titre l’année dernière (lancement avril-mai si mes souvenirs sont bons) et, à l’époque, hormis quelques pages feuilletées alors, je dois avouer que je ne m’étais pas vraiment penchée plus que ça sur ce nouveau venu chez mon kiosquier.

C’est finalement dans le hall de l’aéroport de Toulouse, en décembre dernier, que j’ai acheté le n°6 du dernier bébé d’Oracom qui, en fin limier, creuse son sillon dans les thématiques bien-être et développement personnel (Happinez, Simple Things et Yoga Magazine, c’est eux aussi).

C’est bien simple, je l’ai dévoré. Mieux, cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant plaisir à lire un magazine papier -lequel a comblé environ 3 trajets de métro de 45 mn. En dehors des classiques questions de lecteurs / réponses de psy et critiques d’ouvrages récents sur les thématiques vie perso, j’ai apprécié de pouvoir lire de longs papiers (des méthodes testées par les journalistes  -yoga du rire, horloge biologique…-, des réflexions et paroles d’experts sur des sujets souvent plus scientifiques que psycho), égrenés sur 3 à, tenez-vous bien, 7 pages pour les plus grands formats! Le dossier « Etre l’artisan de sa vie », à la résonance très particulière à ce moment-là pour moi, m’a également scotchée. De beaux portraits et témoignages mis en valeur par une maquette aussi graphique qu’aérée. Bref, je vous recommande chaudement de vous attarder sur un numéro de ce bimestriel, il vaut bien ses 4,50 euros.

J’ai été emballée par la nouvelle appli Quartz

Côté presse toujours – comme quoi, papier et digital ont chacun leur raison d’être et leur propre chemin à faire- j’ai applaudi des deux mains la nouvelle appli du site américain Quartz. C’est Mister T. qui m’a alertée: « Tu as vu la nouvelle appli Quartz? Elle est vraiment bien foutue », me balance-t-il un matin, entre le café et le croissant, son téléphone sous mon nez. Je n’ai pas tout de suite compris, pensant qu’il était resté sur la fonction SMS avec belle-maman.

Pas du tout.

Avec Quartz, c’est l’info qui vient au lecteur (ou mobinaute en l’occurrence) et pas le lecteur qui va à l’info. Exit les bons vieux push mobile qui se contentent d’interpeler (tièdement) ce dernier pour, qu’éventuellement, celui-ci ouvre l’appli du titre concernée et tombe sur un copier-coller de contenu Web. Ici, Quartz parle au lecteur, le questionne et lui demande même (quel culot!) de choisir: « Voulez-vous en savoir plus sur tel sujet? / « Quoi d’autre dans l’actu? ». Le tout agrémenté de punchlines bien choisies, smileys, gifs et infog adaptés à chaque sujet. Une vraie fausse conversation en somme, qui a pour but d’impliquer davantage le récepteur dans sa propre consommation d’actu -et, au passage se démarquer des concurrents qui, jusqu’à présent, se contentent de proposer un copier-coller responsive de leur site. Well done!

 J’ai ri (et un peu pleuré) devant Mustang

Comme Caro (du blog Pensées by Caro), j’ai fini par voir Mustang, primé aux derniers Césars. Malgré le pitch qui laissait présager un long-métrage lourd, figurez-vous que j’ai beaucoup ri, notamment pendant la première partie du film. Certaines scènes m’ont, à moi aussi, rappelé la « soeurie » de Virgin Suicides, des gamines entre-deux (plus tout à fait des enfants, pas encore des femmes) qui s’ennuient dans leur campagne turque et de fait, qui passent pas mal de temps à rêvasser (et à faire des bêtises). J’ai finalement pleuré, émue face à l’innocence et à l’éducation confisquées des ces jeunes filles, à la violence d’un monde encore régi par le poids des traditions et, surtout, face à cette primauté masculine peu remise en cause.

Une claque, magistralement filmée, qui m’a entre autres rappelé le film Osama, dont j’étais à l’époque sortie révoltée.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=2u7bJpgjvQ8[/youtube]

 Je suis restée bloquée sur les ongles à fourrure de la Fashion Week

Deux minutes, pas plus hein. Ce qui m’a surtout fascinée, c’est le sentiment de dégoût provoqué chez bon nombre de personnes par cette image. Ou plutôt, soyons honnêtes, par ces poils -que l’on ne saurait voir, tant ils nous rappellent à chaque fois, je crois, cette part animale qu’il y a en nous.

Quelle ironie, pour une fois que l’on voit des filles à poils plutôt qu’à poil sur les podiums!

Très bonne semaine à toutes et tous 😀

 

Suivez Mon aparté beauté sur Facebook, Twitter et Instagram

 

 

 

A LIRE AUSSI...

7 commentaires

  1. Avoir si  » Psychologie Positive Magazine » a une réelle valeur ajoutée par rapport à sa grande sœur  » Psychologie Magazine ».

    Tu mentionnais  » Yoga Magazine » dans ton billet… Suite à mes nombreuses allusions quant au fait de prendre des cours de yoga ( censés m’aider à gérer le stress professionnel), mon mec m’a acheté ce magazine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est vraiment bien fait.
    Je l’ai dévoré pendant 1 heure ( temps de trajet RER + métro pour aller au boulot). C’est consistant et pas besoin d’être déjà une yogi pour pouvoir l’apprécier ( la preuve !).

    Oui, vraiment, ça faisait longtemps, très longtemps, trèèèèèèèèèèès très longtemps que je n’avais pas autant savouré un magazine papier « bien de chez nous », tant beaucoup de titres de la presse féminine française m’ont habitué à 85% d' »articles » brouillon, 5 % de crétinerie, 8% de vide sidéral et seulement 2% de contenu intéressant.

    Quand on compare les versions britanniques ou américaines de « Glamour », « Cosmopolitan » ou même « Elle » avec leurs mièvres éditions françaises, on a HONTE de ce qui se fait chez nous.

    1. @Liberty Riveter : Je suis abonnée aux deux et je trouve qu’ils se complètent bien. Le Psyychologie Positive est un peu moins « people », moins magg aussi, plus reportages, papiers scientifiques comme je l’expliquais. Enfin pour moi, ils ne se marchent pas dessus (pour l’instant).

      Je n’ai pas eu Yoga Magg entre les mains, mais pour avoir pratiqué quelques années (de surcroit) tu me donnes envie de l’acheter!

  2. Bonjour Elodie!

    J’aime beaucoup la revue Psychologie Magazine et autres livres sur le développement personnel. Je ne connais pas la revue Psychologie Positive, en tout cas j’ai très envie de la découvrir! Ce magazine a l’air d’être très intéressant et assez complet par rapport aux différents sujets abordés!

    Merci pour l’info!!!

      1. Bonjour Elodie!

        J’ai beaucoup apprécié découvrir ce magazine! Je n’ai pas été déçue! Je pense me l’acheter régulièrement. Les différents thèmes abordés sont très intéressants et approfondis par rapport aux autres revues. On passe un agréable moment de lecture!

  3. Bonjour Elodie,

    bouhhhh Je n’ai pas commenté depuis une éternité mais je lis tout !

    Merci pour cette petite revue.. j’ai du coup été piquée au vif et ai acheté le Psychologie positive.. j’avais déjà feuilleté la revue lors d’un précédent numéro notamment sur la qualité de vie au travail ou quelque chose comme ça.. je regrette d’ailleurs de ne pas l’avoir acheté.

    Et donc j’ai aquis le numéro en kiosque actuellement suite à ton post. J’ai l’ai trouvé très bien.. Petit bémol peut-être sur certains articles qui semblent être simplement traduits en français et donc pas forcément adaptable à notre quotidien.. je ne sais pas si je m’explique très bien.
    Aussi gros fou rire pour comprendre la consigne sur les resultats du test qu’elles sont vos valeurs..encore une fois je ne sais pas si c’est une histoire de traduction mais j’ai cru m’arracher les cheveux pour comprendre comment il fallait s’y prendre 🙂
    je n’avais pas fait de dessin avec des points depuis des années.. je fais ça avant d’aller me coucher pour me vider la tête.

    Je ne connais pas l’appli Quartz.. je vais m’y pencher..

    bon après-midi
    Jodohelu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *