Déodorant sans aluminium : Vichy 24H, enfin un déo efficace sur ma peau

img_1974

J’ai presque envie de crier victoire.

Après presque quatre ans de recherche, je crois bien avoir enfin trouvé LE déodorant sans sels d’aluminium efficace sur moi. Il n’était pas bien loin, je l’ai tout simplement dégotté à la parapharmacie du coin ! Il s’agit du déodorant Vichy 24h Toucher Sec, souvent vendu par lots de deux. J’ai payé le mien 13,90 euros, soit un peu plus de 6 euros le déo, ce qui reste correct.

Depuis 10 jours que je le teste, aucun souci d’odeurs ou d’irritation (ouf, il est spécialement formulé pour les peaux sensibles, sans alcool et sans paraben). L’humidité est plutôt bien contrôlée aussi. Et pourtant, je ne l’ai pas ménagé : longues balades bretonnes, journées chargées au bureau et nombreux déplacements dans Paris. RAS. Aurais-je finalement trouvé le graal ? Je l’espère.

Les autres déo sans sels d’alu testés (et non approuvés)

Il faut dire qu’à la base, après une énième étude anxiogène sur la toxicité des sels d’alu et leur rôle potentiel dans le développement du cancer du sein (je vous laisse lire ce papier de Sylvia, tout y est à jour et bien expliqué), j’avais pour projet de tester la gamme de déodorants naturels spéciale peaux sensibles Schmidt’s, exempte de bicarbonate de soude -un composant abrasif non toléré par mes pénibles aisselles. Sauf qu’à 14 euros le déo, pas forcément facile à trouver en magasin qui plus est, j’ai abandonné l’idée.

Ceux et celles qui me suivent depuis un bout de temps s’en souviennent peut-être : des déo sans sels d’alu, j’en ai testés. Et pas qu’un. Je vous en ai d’ailleurs régulièrement rebattu les oreilles sur le blog (les posts sont toujours coincés sur l’ancienne plateforme, damned it).

sanex-deodorant-stick-65ml-dermo-protectorIl y a d’abord eu le Sanex dermo-sensitive, sans sels d’aluminium et sans alcool: produit favori de Mister T. pendant des années, disponible dans n’importe quelle grande surface. Jusqu’au jour où… la marque a décidé de le reformuler. Conséquence : des aisselles qui pèlent (sur lui comme sur moi) ! L’efficacité était pourtant au rendez-vous, pas d’odeurs, même après une longue journée.

J’ai aussi testé, dans le désordre :

Le déodorant soin dermato spray Rogé Cavaillès : texture beaucoup trop poudrée qui laissait systématiquement des traces blanches sur mes vêtements pour une efficacité très moyenne, une demi-journée sur moi, pas plus.

Le déodorant bille fleur de sauge et karité Le Petit Marseillais, sans alcool, sans sels d’aluminium: odeur fraîche, doux avec la peau -pas d’irritation à déplorer- mais une efficacité 0 pointée sur moi. Humidité et odeurs au RDV à la mi-journée, même sans cavaler dans tout Paris !

Le déodorant aux huiles essentielles Aesop, sans sels d’aluminium : avec sa combinaison de 11 huiles essentielles, il maîtrise sans problème les odeurs toute la journée (je ne l’ai pas testé en mode semi-marathon cela dit). Problème, il contient de l’alcool et peut donc irriter les peaux sensibles. Sans compter qu’il est impossible de l’utiliser après le rasage ou l’épilation, grossière erreur d’inattention de ma part un matin chagrin… Résultat, des aisselles rouges, boursouflées et qui démangent pendant 3 jours !

Le déodorant spray à la sauge Weleda, sans sels d’aluminium : Autant ne rien mettre, hormis saweleda-deodorant-a-la-sauge-13330_2_1458057702 senteur fraîche ultra agréable en plein été, c’est un zéro pointé en terme d’efficacité sur moi. Sans compter, là encore, la présence d’alcool.

Le déodorant bille Oé Preserv&Pur, sans sels d’alu, sans alcool, sans parabènes : pas d’huiles essentielles dans ce déo qui ressemble, à s’y méprendre, à n’importe quel dédorant « conventionnel ». Crémeux, il pénètre vite et reste confortable pour les peaux sensibles. Côté efficacité en revanche, je n’ai pas été convaincue: en fin de journée, j’avais l’impression de sentir la transpiration -même si mon entourage m’assurait du contraire.

Le déodorant 24h Pureté de lin Sanoflore, sans sels d’aluminium : Super odeur, à peine poudrée. On le trouve facilement en pharmacie et parapharmacie. Sa texture crème est douce avec la peau. Sur moi, il est efficace par temps froid (pas d’odeurs, humidité moyenne) mais plus assez lorsque les températures grimpent.

Le déodorant crème Soapwalla: sa réputation n’est pas volée ! C’est l’un des plus efficaces jamais testés sur ma peau. Cerise sur le gâteau : sa compo est entièrement naturelle. Problème, à la longue, il a fini par m’irriter les aisselles… Possiblement la faute aux huiles essentielles.

soapwalla-4_1024x1024

Le déodorant crème Schmidt’s Fragrance Free, 100% naturel: présenté sous forme de beurre à chauffer entre les doigts avant de l’appliquer sur les aisselles, il avait tout pour lui : une composition naturelle et minimaliste -beurre de karité, bicarbonate de soude, poudre d’Arrow-root, beurre de cacao, vitamine E, extrait de Houblon- exempte d’huiles essentielles et une efficacité imbattable, en toutes saison, peu importe l’activité (testé et approuvé en rando). Problème, là encore : l’apparition de plaques rouges et sèches. Vraisemblablement la faute, cette fois, au bicarbonate de soude, un composant assez irritant.

Et la pierre d’alun dans tout ça ?

Testée aussi mon capitaine ! J’en étais ravie -pas d’humidité, pas d’odeurs- jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle avait presque eu la peau… de mes aisselles ! Au bout d’un mois d’utilisation, des plaques rouges et sèches sont apparues, sans parler des démangeaisons. Last but not least, la pierre d’aluminum, comme son nom l’indique, est elle-même composée d’aluminium. Ou plus précisément d’un sulfate double de potassium et d’aluminium. Alors certes, cet aluminium est « naturel » mais, à ce jour, on ne sait rien de son innocuité à plus ou moins long terme.

A LIRE AUSSI...

19 commentaires

  1. J’avoue être plutôt chanceuse : je ne transpire pas énormément et ne suis pas sujette aux mauvaises odeurs de ce côté-là (exception faite quand je porte certains vêtements dont la composition est trop synthétique…)

    En gros je ne mets du déodorant que les jours d’été… et ces jours-là je porte volontiers la poudre The Greeench de Lush. Elle contient du talc et de l’huile essentielle de thym. Même mon copain (qui était pourtant réfractaire au début) est conquis !

    1. Quelle chance en effet ! Je ne peux pas me passer du déo au quotidien. En hiver, je ne transpire pas beaucoup pourtant mais rien à faire, je ne me sens pas bien si je n’en mets pas. Jamais testé les déo Lush, à cause des HE justement (et de mes aisselles très sensibles).

  2. C’est celui que j’utilise depuis un bon moment (on compte en années) et j’avoue n’être pas déçue, alors même si j’ai fait d’autres tentatives j’y suis toujours revenue.

  3. Le déo spray d’Aesop, je l’ai aussi essayé, et clairement je ne recommencerai pas… Il coûte une fortune (27 euros si je me souviens bien !!!) et en plus, on est obligé d’en avoir un autre pour les jours d’épilation et post-épilation…
    Le Soapwalla et les Schmidt’s, j’ai testé aussi. Vraiment efficaces, mais souci d’irritation à la longue, que l’on peut éviter si on se tartine les aisselles de crème ou d’huile de calendula avant de l’appliquer. Mais le hic, c’est que ça fait des aisselles grasses et que ça tâche les vêtements.
    J’ai déjà testé un Vichy, mais je ne me souviens plus si c’était celui-ci. J’irai voir à la para-pharmacie 🙂

  4. Merci Elodie pour cet article! J’étais justement à la recherche d’un nouveau déodorant sans aluminium, efficace, qui n’irrite pas la peau de mes aisselles! Je vais l’acheter sans plus tarder! Jusqu’à présent j’utilisais le déodorant atomiseur Sensitive Confort-Hypoallergénique de Mixa. Son odeur est agréable mais il irrite ma peau et l’humidité n’est pas assez contrôlée!
    J’espère trouver facilement ce nouveau déodorant Vichy!
    Bonne continuation!

      1. Je suis très satisfaite du déo Vichy, il me convient tout à fait! Je n’ai plus de sensations désagréables comme les aisselles humides et irritées après plusieurs heures! Je l’ai adopté dans mon vanity! Un grand MERCI à toi pour cette trouvaille! Je commençais à désespérer!

  5. Je me rappelle ton épopée dans le monde des déodorants.
    Le Vichy est bien en effet et j’aime bien aussi le Petit Marseillais.
    Mais s’il fait très chaud, et/ou si je suis en réunion pro toute la journée, notamment à l’étranger, j’utilise un déo anti transpirant (donc avec alu)….

    1. Ah ben clairement, si on veut vraiment maîtriser l’humidité, c’est déo avec alu (antitranspirant donc). J’attends de vois au moment des grosses chaleurs, j’ai peur que ça ne soit malheureusement plus aussi efficace. Pour l’instant j’en suis toujours contente en tout cas.

  6. Est-ce que tu connais Clémence et Vivien ? C’est une marque bio qui propose outre des savons saponifiés à froid, des baumes déodorants. ils sont supers efficaces et pas aussi chers que les schmidts and Co. Je te les recommande car je teste le sucré depuis 1 semaine et je suis très satisfaite.
    Bon dimanche

    1. Coucou ! Figure-toi qu’on m’a dit du bien de cette marque et que pour la peine, je l’ai même intégré à un sujet déo sans sels d’alu sur marieclaire.fr. Je pense tester bientôt, les senteurs me font envie et le prix mini c’est plutôt chouette. Tu l’achètes où ? On m’a parlé d’un site, doux-good je crois ?

    1. Hello !!Je l’ai acheté sur leur site web ? Il y a trois senteurs, j’y suis allée un peu au pif en fait mais je suis tres contente. Et la texture baume est très intéressante, loin d’être friable comme les autres deos bios testés. J’ai eu comme toi des réactions allergiques avec le bicarbonate mais là rien… Hâte de lire ton feed-back

  7. Bonjour,

    En êtes-vous toujours aussi satisfaite?

    J’ai aussi des intolérances et allergies à certains produits et je compte bien tester celui là.

    merci pour le partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *