Réflexologie: trois spots (testés et approuvés) pour prendre son pied

12354048_911675242203612_1107623381_n

Vous aussi vous trouvez que cette fin d’année ressemble à un long tunnel sans fin?

Et si vous vous octroyiez une heure de pause? C’est ce que j’ai fait il y a 15 jours en me rendant au Ban Thaï Spa après ma semaine de boulot. Dire qu’il y a 5-6 ans , je ne supportais pas l’idée de me faire masser. Aujourd’hui, après avoir testé plusieurs lieux dans la capitale -tantôt sur invitation des marques #vismaviedejournalistebeauté, tantôt de mon propre chef- je m’octroie plus ou moins régulièrement le luxe d’un rituel beauté en institut ou spa rien que pour moi, dans des endroits qui, je le sais, ne me décevront pas. Parce qu’au-delà du moment de détente, de « l’expérience », ce que j’ai surtout appris à apprécié ces dernières années, c’est le bien-être physique dans lequel me plongent généralement ces précieuses minutes.

A ce sujet, vous l’aurez compris, mon intérêt du moment se concentre sur la réflexologie. C’est fou ce qu’il est possible de dénouer en se concentrant uniquement sur les pieds!

Bref, assez bavardé, voici donc mes bonnes adresses pour un massage plantaire digne de ce nom, à offrir ou à s’offrir -mais si, vous l’avez bien mérité.

La Maison du Tui Na, 13 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris

Je demande le Zu Dao, un protocole de massage en trois étapes. Pendant une heure, les mains expertes des masseuses de l’institut  libèrent les tensions, grattent « le mal » et renforcent « les racines » -et oui, en médecine traditionnelle chinoise les pieds sont apparentées aux racines des arbres. Pour faire simple, après un bain de pieds de quelques minutes en position assise, la praticienne remonte jusqu’à la nuque et aux trapèzes qu’elle masse énergiquement par dessus les vêtements. Après vous avoir demandé de vous allonger, elle effectue des pressions modérées à appuyées sur les pieds, les doigts de pieds et remonte même jusqu’en haut des cuisses après avoir « gratté » l’épiderme au niveau des genoux à l’aide d’une pierre de jade censée libérer les toxines. Dernière étape: un massage prolongée de la voûte plantaire qui a pour but de stimuler quelques-unes des 7200 terminaisons nerveuses -rien que ça!- correspondant à une glande, un organe ou une zone du corps.

Zu Dao, 55 minutes, 70 euros

tuina2

Courtesy of La Maison du Tui Na.

Ban Thaï Spa, 20 rue Dauphine, 75006 Paris

Ce que j’apprécie au Ban Thaï Spa, c’est que la réflexologie est incluse d’office à la plupart des soins proposés à la carte. Installé dans de confortables fauteuils de cuir réglables, en position allongée, les yeux clos par un masque de sommeil, on sombre rapidement dans un état second. Après un bain de pieds dans de l’eau chaude, les pieds sont massés un à un, du bout des doigts jusqu’au genou, à l’aide d’un peu d’huile chaude et d’une gua sha puis maintenus au chaud dans des serviettes épaisses. Un moment de détente à prolonger, selon l’envie, par un massage du corps traditionnel -j’ai personnellement testé le Thaï Jasmin, attention, c’est plutôt tonique!

A noter la réouverture récente du spa situé à Trocadéro, un lieu immense de plus de 20 cabines, dont plusieurs cabines duo, refaites à neuf -sur 500 m2 tout de même!- avec espace sauna-hamman et espace manucure. Un très beau lieu.

Réflexologie, 60 minutes, 75 euros

ban-3-172

Courtesy of Ban Thaï Spa.

Lanqi, 48 avenue de Saxe, 75007 Paris

En dehors de sa charmante déco un peu kitsch, l’endroit se démarque grâce à sa tisanerie traditionnelle qui permet de prolonger la parenthèse au gré de ses envies. Question soins, c’est à l’étage que cela se passe pour les massages corporels, au sous-sol pour la réflexologie. Et pour cause: c’est là que sont installés les hammams pour pieds! De grands bacs en bois dans lesquelles de la vapeur d’eau chaude est injectée pendant près de 15 mn pour détendre les tissus. Après quoi les praticiennes procèdent à un massage réflexologique total d’environ 45 mn: pieds bien sûr, mollets et genoux mais aussi mains et bras sont sollicités par des points de pression précis -parfois un tantinet douloureux mais terriblement efficaces- pour relancer la circulation sanguine et soulager jambes lourdes et autres avant-bras raides (merci la souris d’ordi).

Réflexologie totale, 60 minutes, 60 euros

Lanqi-Spa-Reflexo-02-Presse-TAO-Copie

Courtesy of Lanqi spa.

Rejoignez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram

Mes boutiques de bijoux préférées sur Internet

IMG_9203

Guess what? En ce 6 décembre, ma hotte de Mère-Noël est déjà pleine. Oui, oui, vous avez bien compris: j’ai terminé mes achats cadeaux. Une prouesse dont j’ai du mal à me remettre, moi qui me retrouve quasiment chaque année à déambuler dans les rayons d’un quelconque Nature et Découvertes -sorte de caverne d’Ali-Baba remplie de machins inutiles mais fort à propos en cas de manque d’inspiration-, à la recherche du présent complètement zappé de dernière minute – pour rappel, je suis la fille indigne qui oublie l’anniversaire de son propre père, CQFD.

En espérant donc que chaque case cochée sur ma liste produise l’effet escompté au pied du sapin, je me suis dit qu’il était temps de dégainer ce fameux post sur mes e-shops de bijoux favoris. En général, c’est à cette période que j’offre -et reçois- le plus de breloques qui brillent. Peut-être que vous aussi -et si ce n’est pas le cas, cela pourra éventuellement vous intéresser lors de la prochaine date anniversaire, St Valentin, fête des mères… que vous aurez à souhaiter.

Shlomit Ofir

Je suis complètement accro aux créations graphiques de cette Israélienne jamais en panne d’inspiration. Alors que je lorgne depuis de longs mois sur ce collier aux airs de produit imprimante 3D, j’ai déjà craqué, entre autres, sur une paire de boucles d’oreilles Ginkgo -lesquelles me valent régulièrement des compliments- ainsi que sur un collier géométrique aux accents scandinaves. Pour celles et ceux qui seraient réticents à commander à l’étranger, la boutique en ligne Un oiseau sur la branche propose une large sélection de bijoux de la marque. Expédition rapide et soignée, excellent contact.

11377853_1596878163914272_1638999397_n

 

Grizzly Chéri

Amatrices de carrousel, traits d’enfants et animaux mignons, vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi dégainer votre carte bleue sur l’e-shop en question. Conquise par une paire de boucles d’oreilles dépareillées Hometown à Noël dernier -merci belle-maman- je me laisserai bien tenter cette année, par l’adorable broche Renard de la nouvelle collection Petit Fox. Là encore, envoi rapide et soigné.

IMG_9200

 

Layered and Long

Découvertes il y a plus d’un an sur Etsy -véritable havre de perdition pour ma CB- les créations fines et délicates de l’Américaine Chrissy Lavdowsky m’ont convaincues par leurs finitions et leurs tarifs accessibles, même en comptant les frais de port depuis l’étranger. Prévoyez tout de même une quinzaine de jours pour recevoir votre précieux. Le plus: certaines pièces -à l’instar du collier Turquoise ci-dessous- sont personnalisables sur demande.

IMG_9199

 

Alphabeta

J’ai pour habitude de fureter régulièrement sur l’onglet soldes du site. J’y trouve souvent des pièces originales -comprenez, que l’on ne retrouve pas forcément sur le tout Paris- qui collent à mes pensées du moment. Et si je n’ai encore jamais craqué sur les bracelets à message de la marque, j’ai déjà succombé, à une époque où je cherchais à remettre de l’ordre dans ma vie, à un collier « Serrure » et à une paire de boucles d’oreilles « Pièces de puzzle », lesquelles me valent souvent une remarque et un sourire de la part de mes interlocuteurs.

IMG_9204

 

Maï Martin

En voilà une dont les boucles d’oreilles « feuilles » en cuir seront un jour miennes. Le cuir, c’est d’ailleurs la signature de Maï Martin, qui le travaille avec la minutie d’un orfèvre, variant les camaïeux de couleurs pour proposer des pièces actuelles inspirées par la nature. Pour les admirer « en vrai », je vous recommande notamment un passage par la boutique Les Fleurs -autre lieu de perdition- dans le 11eme arrondissement de Paris.

9392182_orig

Courtesy of Maï Martin.

Chic Alors Paris

Une récente découverte due au bon goût de mes ex collègues de L’Express qui, me connaissant décidément bien, m’ont offert une paire de boucles d’oreilles Luther de la collection Go Go Paradise ainsi qu’un collier Flore que je ne quitte plus. Ne comptant pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai demandé au vieux barbu de m’apporter, s’il le veut bien -et parce que j’ai été très sage- les créoles Utopia. A moins qu’il ne se sente d’humeur extra généreuses et opte pour les sublimes et néanmoins imposantes Lullaby.

boucles-lullaby

Courtesy of Chic Alors Paris.

Kei Jewelry

Probables relents de mon esprit hippie lycéen, j’ai toujours été attirée par les gris-gris en pierres semi-précieuses, cornaline, turquoise, améthyste et autres lapis lazulis. La particularité des créations Kei Jewelry? L’état presque brut de la pierre enchâssée sur une bague, un bracelet ou un collier. Et l’impression d’un bijoux un brin ésotérique, que dis-je, quasi mystique, à même la peau. Note: délais de livraison plus ou moins longs (depuis Porto Rico), comptez 15 jours minimum.

il_570xN.740159855_hr57

Virginie Mahé

Je vous en avais déjà parlé, l’univers rétro de Virginie Mahé a été l’un de mes premiers coup de coeur en matière de créateurs de bijoux. Si son univers « art-déco » tant adoré a récemment évolué des créations davantage plus volontiers par la nature -et me correspondant un peu moins-, je continue de guetter son travail régulièrement tant je suis satisfaite de mes achats chez elle.

759abd48abc711e3bb610e61fa614c2b_8

Monsieur Paris

Mon rêve? La bague Marguerite de Monsieur, hypnotisée par la finesse de l’anneau martelé et la pureté de la pierre Turquoise -laquelle peut différer en fonction de vos envies. Las, les trésors de la marque aux finitions remarquables -tous produits dans l’atelier parisien de cette dernière, sur mesure et sur commande- ne sont pas accessibles à toutes les bourses. A réserver pour un cadeau d’exception. Aussi dispo sur l’e-shop de L’Exception.

5524306995-11GD-monsieurparis-bague-01-1024x731

Courtesy of L’Exception.

 

Enfin, pour les adeptes du vintage, je vous renvoie à mon post sur trois boutiques en ligne spécialistes du sujet, toutes testées et approuvées.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne semaine et de belles emplettes 🙂

Rejoignez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram

Le jour où je suis devenue blonde

11313604_447687298747682_1562664319_n

C’était la veille de l’après. Le 12 novembre.

Quelques jours auparavant, je me souviens avoir pensé qu’il était temps de rafraîchir ma coupe, histoire d’être présentable à mon nouveau boulot. Au téléphone, je me suis entendue dire: « Alors ce sera pour une coupe. Et une couleur ». J’ai raccroché, pas vraiment sûre de mon coup.

Je n’avais rien « fait » à mes cheveux depuis le mois de mai. Sous le soleil corse de cet été, ils avaient blondi. Je les y avais un peu aidé avec la gelée éclaircissante L’Oréal Paris, un gadget ultra pratique à utiliser sur cheveux secs, lequel a réussi à illuminer ma crinière d’au moins deux tons. « Tu as fait une couleur? Ca te va bien! », me suis-je ainsi entendue dire au moins deux fois par semaines depuis la rentrée de septembre. Visiblement, le blond ne choquait pas.

Entre temps, j’ai commencé -et depuis englouti- la série british, The Hour. Fascinée par les costumes et le décor de l’intrigue qui se déroule au sein de la rédaction de la BBC à Londres dans les années 1950, j’ai littéralement flashé sur le blond de la boss, Bel alias Money Penny.

Voyez plutôt.

tumblr_nqexzf8Qzs1scbjwso3_500

http://thehour1956.tumblr.com/

tumblr_n4ar5oIAwt1s10yeto1_1280

http://thehour1956.tumblr.com/

C’est avec ces images en tête – mais aussi enregistrées sur mon téléphone- que j’ai poussé la porte du salon SACO*, près de Châtelet. Pour la petite histoire, j’avais gardé un bon souvenir du lieu après avoir été conviée à une soirée presse quelques mois plus tôt. L’endroit, neuf, spacieux et lumineux, possède son propre bar à couleurs -et les coloristes qui vont avec. Je me rappelle avoir été écoutée comme rarement alors que j’exposais mes désidératas et contraintes du quotidien -« je n’aime pas les brushings », « je ne me sèche quasiment jamais les cheveux », « je déteste devoir utiliser des produits coiffants »- au Art Director Olivier.

Je n’ai pas été déçue cette fois-ci non plus. Après m’avoir servi un thé, Florian, coloriste depuis 10 ans, a longuement regardé la couleur mais aussi la texture de mes cheveux. Nous avons discuté de mon été à base de gelée éclaircissante. J’ai eu peur de le fâcher mais ce ne fut pas le cas, mes cheveux n’ayant visiblement pas souffert du traitement. Je lui ai raconté ma longue période « rousse », le henné d’abord, les colos maison ensuite. Et puis mon passage révélation chez Frédéric Mennetrier, mon changement de job, mon besoin de changer de tête comme une manière de signifier dehors ce qu’il se tramait dedans. Je lui ai montré les photos. « Je vois. On va partir sur un blond cendré, c’est faisable », m’a expliqué Florian après avoir indiqué que l’avantage de cette couleur était l’absence de doré. « Le doré sur nos teints très pâles, c’est difficile à porter », a-t-il ajouté, grimaçant.

Florian a travaillé par « étages », procédant d’abord à un mèche à mèche choisi avant de me faire passer au bac et d’appliquer une platine pour harmoniser le tout. « De cette façon, ça devrait bien vieillir, tu n’auras pas d’effet ‘barre de racines' », m’a-t-il rassurée.

Une deuxième tasse de thé plus tard, je suis finalement passée à la coupe avec Alexis. Alors que j’étais un peu mi figue mi raisin sur le sujet -j’avais tout donné pour la colo-, ce dernier a assené, rieur: « Il va falloir choisir: ou au dessus de l’épaule, ou en dessous mais pas entre les deux, ce n’est pas équilibré! » J’ai décidé de conserver mes longueurs, le laissant travailler des longueurs plus courtes sur le haut du crâne pour donner dynamisme et volume à la coupe. Une mèche -et non pas une frange- taillée au millimètre près plus tard, j’ai eu du mal à me reconnaître dans le miroir.

Cela dit, je ne regrette rien.

 

*Salon SACO, 18, avenue Victoria, 75001 Paris. Tarifs: selon la longueur des cheveux, la prestation technique (couleur, tie and dye, mèches…) et le grade du coiffeur (Stylist, Senior Stylist, Master Stylist, Art Director). Pour info, mon voyage en blondinie m’a coûté 150 euros -trois heures de prestation.

 

Rejoignez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram