Je pourrais vous dire…

 

Excuse n°1 : j’avais ballet.

« Hé ne partez pas, je suis là ». Ce n’est pas tout à fait vrai. Ces dernières semaines, prise -d’abord- par mille et une choses à organiser côté pro, je n’ai pas eu le temps, ni le courage de m’asseoir derrière mon écran en rentrant chez moi le soir.

Lire la suite